QUELQUES CONSEILS

QUELQUES CONSEILS

Ménagez votre vessie

N’allez pas aux toilettes par précaution, ne poussez pas en urinant et tentez de ne pas vous retenir trop souvent. Ménagez votre vessie.

Le sport c’est bon, mais attention aux à-coups

Quitte à choisir, orientez-vous vers des sports tels que la natation, le vélo, la marche et évitez la pratique prolongée de sports provoquant des à-coups.

La grossesse, une étape clé

Suivez bien les conseils de votre médecin et de votre sage-femme. Pensez également à limiter votre prise de poids qui agit sur votre périnée.

Le tabac

Le tabagisme accroît le risque d’apparition de toutes formes d’incontinence urinaire, en particulier l’incontinence urinaire d’effort, et ce par plusieurs mécanismes.

La toux chronique qu’engendre le tabac affaiblit le périnée. La nicotine par ses effets hormonaux anti-oestrogénique est source d’altération de la synthèse du collagène. Il en résulte un risque d’incontinence urinaire d’effort.

D’autre part la nicotine est un irritant du muscle de la vessie source d’impériosités mictionnelles.

Le café et le thé

La caféine et la théine ont une action agressive sur les parois de votre vessie. Leur consommation excessive peut entraîner des contractions intempestives de la vessie.

D’autres aliments peuvent avoir un effet sur la vessie comme les boissons alcoolisées, les aliments épicés…

Faites de l’exercice

Pensez à muscler votre périnée en effectuant régulièrement des séries d’exercices. Il est possible de muscler son périnée en réalisant des petits exercices de gymnastique à la maison.

Attention aux charges lourdes 

Ne portez pas de charges lourdes, c’est mauvais pour votre périnée.

Attention à votre posture

Le port des talons hauts déséquilibre le corps qui compense en modifiant le rapport de force entre les abdominaux et les muscles dorsaux ce qui peut entraîner une fragilisation de votre périnée.

Boire normalement

Il est impératif de boire correctement malgré l’incontinence afin d’assurer son apport hydrique journalier et le drainage de sa vessie. L’incontinence ne doit pas conduire à la réduction de votre consommation d’eau.

 Evitez la surcharge pondérale

Le surpoids engendre une pression supplémentaire au niveau du plancher pelvien ainsi, la réduction du surpoids dans le cas d’une incontinence d’effort ne pourra être que bénéfique pour la personne. De plus la perte de poids est requise avant toute intervention chirurgicale afin d’augmenter la durabilité des effets positifs de l’intervention et de diminuer le taux d’échec de la chirurgie

Faites attention à votre transit intestinal

La régulation du transit intestinal est nécessaire afin de remédier à une constipation chronique source de pression sur la vessie. Pour améliorer ce transit, il suffit d’absorber plus de fibres et de liquides et de pratiquer plus d’exercice physique.

 

 

 

 

Comments are closed.