REEDUCATION LINGUALE

REEDUCATION LINGUALE

La langue a une influence déterminante sur la croissante des maxillaires, la ventilation, la posture.  Lorsqu’il persiste une déglutition primaire de type succion-aspiration, la position basse et antérieure de la langue perturbe ces différentes fonctions.

Béance incisive

L’objectif de la rééducation consiste non seulement à corriger la dysfonction linguale mais aussi à permettre au patient, par un travail proprioceptif de tonification musculaire et d’automatisation, de s’adapter à un nouvel équilibre fonctionnel comprenant également une ventilation nasale et une posture cervico-faciale physiologique.

Cette rééducation permettra la stabilité à long terme du traitement orthodontique.

 

La rééducation respiratoire fait partie intégrante du process rééducatif et la liberté des voies aériennes supérieures est une condition sine qua none. S’il n’est pas possible d’obtenir une ventilation nasale stricte, il est illusoire d’espérer la correction de la posture linguale. Ainsi, un bilan ORL peut être nécessaire afin d’évaluer la nécessité d’une intervention sur les amygdales ou les végétations, ou encore le traitement d’allergies des voies aériennes supérieures. Mais avant tout, ce sont le mouchage et la toilette des fosses nasales qui permettront le développement de la respiration nasale.

La déglutition dysfonctionnelle est à l’origine de déséquilibres musculaires. En effet, la posture adaptative destinée à dégager le passage de l’air génère des tensions musculaires importantes. Nombre de cervicalgies récidivantes trouvent par exemple leur étiologie dans ces dyspraxies.

La rééducation linguale, complément indispensable d’un traitement orthodontique, repose sur la prise de conscience de la position corrigée de la langue au repos, lors de la déglutition et lors de la phonation. Des exercices simples sont à réaliser quotidiennement. La motivation, la mise en place d’une respiration nasale et la répétition des exercices permettront au bout de quelques mois l’automatisation de ces corrections.

 

 

 

 

 

 

Comments are closed.